Que cherche-t-on avec la mesure de pression? -> principalement trouver la cause des surpressions

Voici les raisons pour lesquelles les surpressions peuvent poser des problèmes :

  1. Douleur physique et santé du cheval : Les surpressions sous la selle créent des points de pression douloureux, entraînant inconfort, douleurs voire risques de blessures pour le cheval.
  2. Performances réduites : Les surpressions créent des contractures reflexes pour fuir cette douleur. Ces contractures, si elles sont trop fréquentes peuvent causer des problèmes de dos, musculaires et de locomotion, limitant la liberté de mouvement du cheval. Cela se traduit par une diminution des performances sportives et des difficultés de coordination, équilibre et mouvement.
  3. Confusion des aides : Il est crucial de noter que la surpression agit comme une aide, entraînant une confusion chez le cheval entre les codes des jambes et des rênes. Cette confusion peut conduire à des réponses inappropriées ou hésitantes de la part du cheval.
  4. Détresse Comportementale : En résultat, les chevaux peuvent manifester des signes de détresse comportementale tels que nervosité, refus d’obéissance, changements d’humeur, et altérations des performances.
    Dans les cas extrêmes, face à une surpression intense, le cheval peut déclencher des réponses instinctives de survie telles que le “fight, flight, freeze, or fawn” (cabrer, embarquer, bloquer, s’éteindre). Ces réactions peuvent mettre en danger le cavalier, car un cheval en détresse peut adopter des comportements imprévisibles et potentiellement dangereux.
    Apprendre la liste des observables d’inconfort/douleur du cheval et ne pas le laisser dans ses signes sans l’arreter avant que ca empire, permet d’eviter bien des déboires, la liste est ici https://www.equimetric.ch/lethogramme-de-la-douleur-selon-sue-dyson-revisite-sous-langle-des-observables-des-desequilibres/

La surpression agresse le corps du cheval (ici la pression appliquée est d’environ 200g/cm2) et les structures vont se contracter de manière reflexe pour fuir cette douleur. Ce qui contracte le muscle pour deplacer le corps.

Contraction qui creuse le dos !!

Pour avoir une idée de ce que représente la pression sous les doigts du cheval qui sera en vidéo ci dessous, voila les valeurs des pressions et comment elle est représentée sur le logiciel.
La mesure est faite par une masseuse et sous les doigts, on retrouve en moyenne 250 g au centimètre carré et sous un coude planté, on a la couleur rose qui représente la pression de plus de 500 g au centimètre carré. La pression pour arreter le sang de couler est d’environ 130 g au centimètre carré pour vous donner une idée de l’impact interne.


Localisation des surpressions et leur impact sur les chaines myofasciales


En détail, sur un cheval, la surpression en rouge, celle sur l’avant du panneau de la selle donne ce resultat

Quand une surpression se passe sur un coté du garrot, le cheval va contracter le muscle et le raccourcir du coté de la surpression

En visuel sur un cheval, la surpression en bleu, celle sur le bord de la gouttière à l’arrière du panneau de la selle donne ce resultat

Quand la surpression est sur un coté ou sur l’autre, la chaine musculaire sera contractée que d’un coté.

En visuel sur un cheval, la surpression en orange, celle sur le bas a l’arrière du panneau de la selle donne ce resultat

Quand la pression se fait des deux cotés en même temps, le cheval va contracter ses deux chaines de muscles dorsaux, ce qui creuse le dos


Selon l’intensité, la fréquence de ces surpressions, le cheval va petit a petit créer des contractures dans ses muscles. Toutes ces vidéos ont été faites par une masseuse avec laquelle on communique souvent, car si elle retrouve des contractions au même endroit a chaque fois qu’elle vient masser le cheval, elle aime bien qu’on contrôle les pressions pour voir si on peut aider en changeant quelque chose. Merci au cheval cobaye, un cheval avec lequel j’ai tellement appris. Un hyperlaxe qui va là où la pression l’entraine. Si on cale trop d’un coté, il part de l’autre…
Un immense merci a lui, à sa propriétaire, à sa cavalière, et à Marie Debombourg la masseuse


Que peut on conclure d’une mesure de pression?

Une fois la mesure de pression effectuée, on va analyser s’il y a des surpressions, si elles arrivent une fois dans la mesure, ou si elle reviennent a chaque foulée. A l’aide de la vidéo, on peut voir a quel moment exact de la locomotion elles se produisent.

Je compare en général une foulée droite et une foulée gauche, ou une phase particulière de l’allure a main droite et main gauche pour mettre en évidence:

Si elles sont localisées a des endroits spécifiques de la selle, c’est symptôme d’une inadaptation de la selle.
S’il y en a main droite et pas a main gauche, c’est symptôme d’une asymétrie (du cheval ou/et du cavalier).
S’il y en a droite a main droite et a gauche a main gauche, c’est un cheval hyperlaxe.
Si elles augmentent au fil des foulées, c’est un cheval qui a besoin de plus de stabilité, il fatigue vite
Si elles sont plus a l’avant ou a l’arriere de la selle, c’est en lien avec un déséquilibre (du cheval, de la selle, du cavalier, de l’équitation…)
Etc..

Voila un tableau qui résume quelques causes parmi les plus fréquentes. Une fois un peu mieux ciblées, on peut mieux faire les actions nécessaires pour les traiter.

Quelques exemples ci dessous avec ce qui a changé entre les mesures:

A . Les surpressions sont dues a un problème d’inadaptation de la selle?

La comparaison de la mesure de pression en faisant des réglages différents de la selle.
Ici une selle surélevée a l’arrière et une selle surélevée a l’avant.
Une selle fait nettement plus de pression a l’arrière des panneaux, ce qui peut gêner le bon fonctionnement de ses muscles dorsaux.
L’autre reglage montre une répartition plus homogène de la pression sous l’ensemble de la selle a la même phase du galop.

Les inadaptations de la selle ont une signature de répartition des pressions assez symptomatique.
Selon la marque, il y a diverses solutions:
– reglage d’arcade, modification des panneaux, calage dans un tapis compensateur etc…


B. Les surpressions sont dues a un déséquilibre postural du cheval, du cavalier?

Même selle, même cheval, même cavalier, même séance….mais pas les mêmes pressions.
Dans l’image du haut, le cheval est en fort déséquilibre sur l’avant main, le dos du cheval plonge vers l’avant, le cavalier est propulsé en avant…donc toute la pression se concentre sur l’avant de la selle. Cette surpression revient a chaque foulée.


Solution :
Dans l’image du bas, le cheval est en équilibre, donc le cavalier est centré et les pressions homogènes.
Cela passe souvent par une recherche du tempo idéal. Recherche de la longueur de foulée idéale et rythme le plus pur.


C Surpression due a l’asymetrie du cheval

Ici c’est un cheval asymétrique qui fait systématiquement de la surpression coté interne a main gauche et pas a main droite.

Solution :
Aide temporaire avec un calage et un travail postural


Concrètement :

que contiendra votre rapport de mesure de pression?

Une mesure de pression sous la selle de votre cheval peut vous offrir bien plus qu’un ajustement confortable de la selle. Elle peut objectiver comment la conformation du cheval, le style d’équitation, la vitesse, la force centrifuge et l’équilibre affectent les pressions sous la selle même si vous avez la selle la mieux adaptée du monde. Cette compréhension approfondie vous permet d’optimiser chaque paramètre afin de prévenir les douleurs dorsales (de votre cheval comme les vôtres), améliorer les performances et renforcer la complicité avec votre monture.

Suite a cette analyse si on retrouve

– Une inadaptation de la selle
-> Selon la marque, je peux régler certaines selles sur place (Wintec Bates, Ikonic) ou chez moi (Sommer). . Sinon je peux fournir au sellier les informations nécessaires pour la modification
-> Si elle due a un état temporaire du cheval (perte de poids, de condition etc) on peut caler la selle avec un
tapis compensateur avec des cales qu’on peut adapter au fur et a mesure du temps de la réhabilitation

– Un déséquilibre du cheval et/ou cavalier
-> Je vous mentionne les observables visuels lors des pression/surpression et
biomecaniquement quel est le lien entre les deux. Par comparaison entre deux même phase de la foulée
entre main droite et gauche, ou foulée droite et gauche selon les allures.
-> Dans quel(s) axe (s) il se produi(sen)t : longitudinal, latéral ou rectitude. Selon les axes de desequilibres, on
peut avoir des pistes d’amélioration appropriées. Les observables permettent de prendre conscience du
problème, de suivre les améliorations, et de gérer les cales

Ce que je ne peux pas vous apporter:
Si votre cheval est hyperlaxe ou pas suffisament porteur, la fatigue va empirer les desequilibres. Le calage ne peut pas aider le cheval sans quelques modifications au travail.
Le travail raisonné et/ou postural est le plus approprié. Les cales peuvent aider a harmoniser au mieux les pressions, mais n’auront pas forcement de résultat si on ne prend pas d’autres mesures.

Merci Symbiosis equestrian pour le partage du travail postural incroyable sur ce cheval!


  1. Introduction :
    • Présentez brièvement l’objectif de l’étude : évaluer les surpressions sous la selle et les liens potentiels avec la cinématique du cheval et les stratégies de compensation.
  2. Méthodologie :
    • Expliquez comment les mesures de pression sous la selle ont été effectuées, ainsi que la méthode utilisée pour enregistrer la cinématique du cheval.
    • Décrivez les critères de sélection des participants (chevaux et cavaliers).
    • Précisez les conditions dans lesquelles les mesures ont été prises (par exemple, type de selle, terrain, niveau d’activité du cheval).
  3. Résultats :
    • Présentez les données de pression sous la selle, en mettant en évidence les zones de surpression.
    • Fournissez une analyse de la cinématique du cheval, en identifiant les mouvements ou les comportements qui pourraient être associés aux surpressions mesurées.
    • Discutez des corrélations entre les surpressions sous la selle et les observations de la stratégie de compensation ou de déséquilibre.
  4. Interprétation :
    • Expliquez les implications des résultats pour le cavalier, en mettant en évidence les éventuels problèmes de confort ou de performance du cheval.
    • Proposez des recommandations pour améliorer le confort et la performance, en tenant compte des données recueillies.
  5. Conclusion :
    • Résumez les principaux résultats et conclusions de l’étude.
    • Soulignez l’importance de comprendre les liens entre les surpressions sous la selle et la cinématique du cheval pour optimiser le bien-être et la performance du cheval.
  6. Recommandations :
    • Fournissez des recommandations spécifiques pour le cavalier, telles que des ajustements de selle, des exercices de renforcement ou des changements dans la technique de monte.
  7. Annexes :
    • Incluez des données supplémentaires, des graphiques ou des images qui appuient vos résultats et analyses